• Tout d'abord, je remercie Carole Bloch pour l'envoi de son roman "Emmuré" que j'ai découvert sur le site "Simplement". 

    Emmuré Ebook au format ePub - Carole Bloch

    Ce livre n'est pas vraiment un roman, ce n'est pas non plus tout à fait une autobiographie, ce n'est pas non plus un livre de développement personnel même si l'auteure est psychothérapeute et coach parental, mais c'est un peu de tout ça. 

    La crise sanitaire que nous connaissons et le confinement qui en a découlé ont été comme un déclic dans la vie de Carole Bloch. Elle s'est inscrite à un atelier d'écriture et, lors d'un exercice, s'est mise à rédiger l'histoire de sa famille. Un moyen pour elle de rompre le Silence (l'auteure met une majuscule à ce mot intentionnellement) qui la gêne depuis de nombreuses années. 

    Carole n'a pas su s'accomplir. Des événements extérieurs à elle-même, mais qui ont concerné des membres de sa famille - sa grand-mère, son père - l'ont profondément perturbée. 

    Un jour, elle découvre le journal intime de sa grand-mère et c'est la révélation. Elle vient d'une famille juive et comprend soudain toutes les douleurs qui ont forgé ses membres dont son père. Celui-ci a été peu présent; il n'a jamais su nouer de véritables liens avec ses enfants. Grâce au journal de l'aïeule, tout s'explique. 

    Carole va alors enquêter, partir sur les traces de ses grands-parents, de son père, des personnes qui l'ont connu, qui faisait partie, comme lui des "enfants cachés" pendant la guerre. Son père n'en a jamais parlé, mais il a toujours gardé sur lui une certaine étoile jaune. 

    On dit qu'on peut être influencé par la vie de nos aïeux, de ce qu'ils ont vécu, sans rien en savoir. C'est certainement ce qui est arrivé à Carole qui démêle l'écheveau de sa vie avec soin et jette un regard plein de tendresse sur les personnes qui l'ont précédée sur le chemin de sa vie.  

    Un livre touchant, intéressant, qui éclaire sur la shoah notamment, la place de la femme trompée, les blessures cachées, les secrets profondément enfouis, les non-dits,..

    Un livre que je recommande. 

    Petit bémol : pas mal de fautes d'orthographe ponctuent le récit et ça a toujours le don de m'énerver. 


    votre commentaire
  • Je ne pensais pas vous parler un jour de Stromae, ce chanteur, auteur-compositeur belge né à Bruxelles (Etterbeek) en 1985, car je n'ai jamais vraiment adhéré à ses chansons, encore moins à son style. Pourtant, aujourd'hui, me voilà touché aussi bien par les paroles de sa dernière chanson que par la musique qui me prend aux tripes. 

    Stromae a fait parler de lui il y a peu car il a répondu à une question de la journaliste qui l'interviewait par une chanson. La voici : 

    Je ne vois pas où est le problème puisque le texte de sa chanson correspondait vraiment à la question. On fait parfois beaucoup de bruit pour rien ! 

    Pour ceux qui préféreraient regarder le clip, le voici : 

    Stromae de son vrai nom Paul Van Haver s'est fait connaitre en 2010 avec la chanson "Alors on danse". 

    Le jeune homme se fait de suite remarquer par ses textes mélancoliques et ses musiques dansantes. 

    Son deuxième album sorti en 2013 intitulé "Racine Carrée" est un gros succès dont sont sortis quelques titres comme "Papaoutai", "Formidable" ou encore "Toutes les mêmes". 

    Des tubes que tout le monde connait, je crois. 

    Suite à quelques problèmes de santé et d'un burn-out dû à sa tournée plus que fatigante, Stromae se fait plus rare. Il crée une ligne de vêtements.

    En 2021, le voilà de retour avec une chanson intitulée "Santé" qui fait immanquablement penser à ses précédents albums. Il renoue immédiatement avec le succès. 

    Rien de neuf sous le cocotier jusqu'à ce qu'il fasse découvrir son deuxième single "L'enfer" qui a attiré mon attention et que je tenais à faire découvrir à ceux qui ne le connaissent pas. 


    10 commentaires
  • Connaissez-vous la ville qui a donné son nom à l'Avesnois? 

    C'est Avesne-sur-Helpe et pour y aller, c'est ici

    DSC07385

     


    3 commentaires
  • Jardin japonais (minuscule), jardin du bocage et château transformé en hôtel, c'est ce que je vous propose de voir aujourd'hui. 

    Un petit clic ici et vous êtes transportés dans l'Avesnois.

    château de la Motte


    1 commentaire
  • Jean-Philippe Lux vit dans le pays des collines : région naturelle située entre la Dendre et l'Escaut, caractérisée par son aspect vallonné. 

    Dans la vie de tous les jours, il est papa de deux garçons et est développeur. Je ne sais absolument pas ce qu'est ce métier. 

    Il a publié son premier roman "Coeur et âme" en 2018. Auteur prolifique, il écrit beaucoup et dans des genres différents. 

    "Sauvetage vers l'enfer" appartient au genre polar, c'est pourquoi j'ai choisi ce livre pour découvrir l'auteur.

    Sauvetage vers l'enfer par Lux

    Charlotte, une petite fille secourt un petit chien perdu et, avec ses parents, le ramène chez lui. Elle sera alors le témoin d'un meurtre. Cette fois, c'est elle qui est en danger car elle a mis les pieds dans un réseau organisé dont rien n'arrête les membres même pas le meurtre d'une petite fille. 

    Medusa, une mystérieuse femme, travaille pour le cartel et, elle non plus, rien ne l'arrête. 

    C'est l'inspecteur Romain Bleno qui est chargé de l'enquête. Il vient tout juste de tomber amoureux d'une jeune femme rencontrée dans un avion. 

    J'ai eu beaucoup de mal au début du livre : il y a beaucoup de personnages et j'ai eu parfois des difficultés à m'y retrouver. Je me suis aussi souvent demandé où l'auteur voulait emmener ses lecteurs en nous parlant de personnages qui n'ont l'air de n'avoir aucun lien avec l'enquête. Il a fallu que je termine le livre pour que les pièces du puzzle se mettent en place et ça m'a demandé quelques minutes de réflexion. 

    On peut dire que Jean-Philippe Lux balade bien ses lecteurs ! 

    Un auteur à découvrir. 


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires