• Allez, c'est reparti pour une troisième visite du jardin de roses de la maison de village de La Glanerie. 

    Comme je vous l'ai dit Isabelle ne s'occupe pas que de ses rosiers. Elle sème aussi toute une série de fleurs qui tiennent compagnie aux roses. 

    En premier lieu, j'ai remarqué les soucis de toute beauté. 

    Aujourd'hui, je vous montre mon deuxième coup de coeur : les pavots. 

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

    J'adore ces pavots qui ont oublié de se coiffer ! 

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

    Mais que sont ces petites bêtes qui envahissent les fleurs blanches ou jaunes? J'en ai des centaines dans mon jardin aussi ! Ce n'est pas très agréable à regarder ! 

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

    Des pavots d'une couleur qu'on ne rencontre pas partout ! 

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

     

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

     

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

    Mon petit coup de coeur. Un coup de coeur pour ces petites bestioles aussi. 

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

    La fragilité est jolie ! 

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

     

    Parmi mes coups de coeur du jardin, ce lys foncé : fabuleux ! 

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

     D'autres plantes ont retenu mon attention : 

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

    Ces pavots de Californie au nom imprononçable tapissent les allées du jardin médiéval : 

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

    Ces petites marguerites (tanacetum?) ont attiré mon regard aussi. 

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

    Une sauge? 

    Roseraie Warren Millington : les associations (2)

     

    Si vous voulez savoir le nom exact de toutes ces plantes, vous vous rendez sur le site d'Isabelle. Elle connait tout ! 


    15 commentaires
  • Aujourd'hui, je continue à vous présenter ce magnifique jardin de roses entretenu par Isabelle Olikier. 

    Des roses, oui, mais Isabelle y associe tout un tas d'annuelles toutes plus belles les unes que les autres. 

    Les soucis, vous connaissez? Ces fleurs oranges sont d'un commun ! Orange? Vous avez dit orange? Commun? Allons ! Regardez plutôt. 

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Alors? Qu'en dites-vous? Une fleur commune? 

    Quelques vues d'ensemble maintenant. Elles vous permettront d'imaginer la luxuriance de ce jardin et tout le boulot que ça demande ! 

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Ce sont ces jolies fleurs qui attirent les chardonnerets. Apparemment leurs graines sont à leur gout ! 

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Quelle est cette jolie inconnue? Une centaurée? 

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Des géraniums tapissent le sol. 

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Que de belles associations ! 

    Roseraie Warren Millington : les associations

    Voulez-vous une troisième visite de ce magnifique jardin? Si oui, on s'y retrouve dans quelques jours avec une autre plante à l'honneur. 

    A bientôt. 

     


    5 commentaires
  • Un petit village près de Tournai, un jardin de roses voulu par une passionnée Isabelle Olikier et voilà un lieu à visiter lors d'une belle journée de printemps. 

    La roseraie Millington a été inaugurée en 2018 et se trouve derrière la maison de village à La Glanerie. 

    Le terme "jardin de roses" est plus exact car Isabelle du blog A little of Paradise associe différentes plantes connues ou pas à ses chères roses. 

    Alors, même quand les rosiers défleurissent, le visiteur peut se balader au milieu des fleurs...et des oiseaux qui trouvent là nourriture à leur goût. 

    Vous me suivez? 

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Rosiers isolés ou en groupes, tous font le bonheur du visiteur. 

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Pour les noms de ces rosiers, il faut visiter le blog d'Isabelle qui les présente avec soin. 

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

     

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Un de mes coups de coeur

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Moi, j'ai vraiment un faible pour les roses simples. 

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Un massif dédié aux roses d'Emile Foucart, rosiériste malheureusement décédé que tout le monde connaissait dans la région. 

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

     

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

     

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

     

    157 variétés de roses déclinées en plusieurs exemplaires, 500 rosiers en tout. Quel travail d'entretien ! 

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Et une petite surprise en prime : 

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Vous avez vu au centre de la photo? Une tache jaune au milieu de ces fleurs. Qu'et-ce cette fleur incongrue? J'essaye d'approcher et de zoomer. 

    Roseraie Warren Millington à La Glanerie

    Un chardonneret qui picore les graines de centaurées ! Un de mes oiseaux préférés. Quel bonheur de le rencontrer là. 

    La visite est loin d'être terminée. La prochaine fois, je vous montrerai les plantes qui accompagnent les roses dans une féerie de couleurs. 

    Merci à Isabelle Olikier pour ces moments de bonheur qu'on peut passer dans SON jardin de roses. 

     

     

     

     


    9 commentaires
  • La lune éclaboussée, meutre à Maubeuge - Babelio

    Il y a eu "le clair de lune à Maubeuge" cher à Bourvil, il y a désormais "la lune éclaboussée" de Carine-Laure. 

    Maubeuge est, on l'a compris tout de suite, le lieu où se déroulent les événements de ce récit. Maubeuge, une ville frontalière, située à une vingtaine de kilomètres de Mons, que Carine-Laure a l'air de bien connaitre et qu'elle décrit parfaitement, faisant même une incursion dans le zoo et promenant les lecteurs dans les rues de la ville. 

    Des meurtres ont lieu à Maubeuge, tous après 17 heures, sans lien apparent entre eux. Au fur et à mesure que se déroule l'histoire, des liens apparaissent évidemment et tout s'enchaine. 

    Les personnages qui sont nés dans la tête de l'auteure sont très typés. Il y a d'abord l'héroïne, Jenny, professeure de sciences, en attente d'un emploi. Ses moments de liberté, elle les occupe à lire et aussi à écrire. Elle rêve d'écrire un best-seller et l'occasion lui sera donnée grâce à ces meurtres qui ont lieu dans sa ville. 

    Jenny est folle amoureuse de Michel Garnier, un écrivain, mort d'une crise cardiaque. Une crise cardiaque peut être provoquée, non? C'est ce que pense l'héroïne quand elle découvre, dans un livre de l'écrivain, un ticket de caisse sur lequel il a écrit : "Ma vie est en danger. On veut ma mort. Tout mon sang est d'encre."

    Cette phrase va obséder l'héroïne en mal d'aventures qui n'aura de cesse de découvrir la vérité. Le lecteur aussi d'ailleurs ! 

    Autour de Jenny gravite tout un tas de personnages secondaires qui auront quand même un rôle à jouer dans l'intrigue : Tonton et Tontaine, ses protecteurs depuis la mort de ses parents, la fameuse cousine Xavière, la commissaire guine qui a quelque chose à cacher, Olivier, le fils de l'auteur à succès qui n'est pas net du tout, ainsi que sa copine Evelyne, prête à tout pour de l'argent. Puis on trouve aussi le petit ami de Jenny, un infirmier modèle, une cartomancienne qui officie sous un faux nom et une voisine un peu curieuse...

    Les chapitres sont courts, ce qui donne un rythme au récit qu'on a dû mal à quitter tant le lecteur se pose de questions ! 

    Bravo, Carine-Laure, pour ce premier policier qui en appelle un autre. Mais on sait que cette boulimique de l'écriture a plus d'un tour dans son sac. Une auteure à surveiller de près. 


    5 commentaires
  • Voici un jardin que nous avons visité il y a 4 ans. Il est presque uniquement plantés d'hortensias : une merveille ! Le jardin s'appelle "Les sentes de l'hydrangée", il est situé à Flobecq dans le Hainaut. 

    Dès l'entrée, le ton est donné. 

    Flo 2

    Flo 3

    J'adore celui-ci : 

    Flo 4

    Le jardin fait un hectare. Il y a de la place pour planter et planter encore. Il renferme plus de 800 variétés d'hortensias ! 

    Flo 8

    Flo 9

    Flo 11

    Le jardin n'est pas uniquement planté d'hortensias sinon il semblerait bien vide à certaines périodes de l'année ! 

    Flo 12

    Certains hortensias m'attirent irrésistiblement. Que de beautés ! 

    Flo 13

    Flo 14

    Flo 15

    Flo 16

    Orcq 30

    Quelques vues d'ensemble de ce jardin d'Eden : 

    Flo 17

    Orcq 25

    Orcq 26

    Orcq 27

    Orcq 28

    Orcq 34

    Quel magnifique jardin, mais que de travail d'entretien ! Et que font-ils quand il gèle en avril/mai? Mes hortensias ont encore pris un coup de gel cette année ! 

     


    7 commentaires