• Qui se souvient de Tatayet, né en 1975, cette marionnette articulée par le ventriloque belge Michel Dejeneffe? 

    Exclusif: Tatayet tire définitivement sa révérence

    Tout a commencé dans une maison de retraite. Michel Dejeneffe avait créé une petite compagnie de théâtre et exerçait ses talents dans des orphelinats et des maisons de retraite. Un jour, une vieille dame lui a donné un col en fourrure. De là serait né Tatayet. 

    Les sketchs étaient un dialogue entre la marionnette et son "papa". 

    Tous deux ont participé à une émission sur la RTBF : le Tatayet show dans les années 80, une émission qui a rencontré un joli succès sur la RTBF. 

    Tatayet s'est même lancé dans la chanson ! 

    Tatayet a fait ses adieux à la scène en 2017 après 40 années d'existence. 

     


    6 commentaires
  • Il y a 3 ans, ce jardin ouvrait ses portes au profit du Télévie. Nous sommes allés y faire un tour. 

    Dès l'entrée, nous avons été attirés par la luxuriance des lieux : 

    croisee 1

    croisee 2

    croisee 4

    La maison est superbe et magnifiquement intégrée dans la végétation. 

    croisee 6

    croisee 8

    On y trouve évidemment de merveilleuses roses. 

    croisee 9

    croisee 10

    croisee 14

    Le jardin est magnifiquement agencé ! 

    croisee 16

    Le potager n'a pas été oublié : 

    croisee 19 

    croisee 21 

    Pour moi, la plus jolie partie du jardin, c'est le plan d'eau et son environnement. 

    croisee 23 

    croisee 24 

    croisee 26 

    croisee 27 

    Ce jardin d'Eden est situé à Court-saint-Etienne. Je ne sais pas s'il est encore ouvert au public aujourd'hui. 

     

     


    10 commentaires
  • Aujourd'hui, je vous emmène chez un rosiériste à Orp-Jauche, petit village du Brabant Wallon. 

    Dès l'entrée, j'ai eu un gros coup de coeur pour un rosier grimpant. Il n'est malheureusement pas à vendre. Il s'agit d'un semis spontané. Dommage ! 

    rose 1

    rose 2

    rose 3

    N'est-il pas merveilleux? 

    Mon regard a ensuite été attiré par un rosier, tout seul, perdu au milieu des autres. Une rose mauve ! Hop ! embarqué, le rosier ! En plus, les fleurs sentent divinement bon ! 

    rose 6

    "Au fil de la rose", c'est une pépinière, mais aussi un très beau jardin de roses évidemment. 

    rose 10

    rose 13

    rose 15

    Comme dans tout jardin de roses, on trouve d'autres plantes.

    rose 8

    rose 18

    rose 19

    Une roseraie et un jardin à visiter. Une agréable balade...


    10 commentaires
  • Je me rends compte que je vous parle d'auteurs belges, mais que je ne parle pas de moi. 

    Trois contes pour enfants, deux recueils de nouvelles et deux romans (le 2e sortira pour l'été) et voici un opuscule (contrainte : le texte devait contenir 5000 mots). 

    Tout frais, tout chaud. "Bon anniversaire, Lola" raconte l'histoire d'une femme de mauvaise vie qui, le jour de ses 60 ans, décide de tout plaquer pour enfin commencer sa vie. Tout ne se passera pas comme prévu...

    Si vous voulez vous procurer cette nouvelle (4 euros + 1 euro de frais de port), vous pouvez commander cet opuscule sur le site de l'éditeur (en cliquant ici) ou lui envoyer un mail si vous n'avez pas de compte Paypal pour régler la facture. 

    5 euros, ce n'est pas grand-chose...

     


    5 commentaires
  • Meurtre à la bibliothèque par AndriatQuand j'enseignais, j'avais une bibliothèque bien fournie en classe. Plusieurs élèves m'ont demandé des livres policiers. Des policiers, pour la jeunesse, je n'en connaissais pas beaucoup. 

    Si "Meurtre à la bibliothèque" était sorti à cette époque, sûr qu'il aurait rejoint les rayonnages de ma bibli. 

    Damien est commissaire à la retraite. Judith, sa femme, est bibliothécaire. 

    Le jour du meurtre, Judith a organisé une rencontre avec un écrivain célèbre dans sa bibliothèque. 

    Damien sera présent pour aider à l'organisation de la soirée. 

    Mais rien ne se passera comme avant. Un des bibliothécaires est retrouvé mort juste avant que ne soit dévoilée la surprise promise par Judith. Damien devra remettre sa casquette de flics pour résoudre le mystère de l'assassinat de ce pauvre type. Il découvre alors que plusieurs personnes avaient des raisons d'en vouloir à ce bellâtre ! 

    Le meurtrier n'est pas celui qu'il attendait, pas celui que le lecteur attend non plus ! 

    Frank propose deux fins : une morale et une immorale. Au lecteur de choisir celle qu'il préfère...


    6 commentaires