• Pierre Coran est un poète et romancier belge né à Mons. 

    Avant de devenir écrivain, il a été instituteur pour devenir ensuite directeur d'école et encore professeur d'histoire de la littérature. 

    Son parcours littéraire a vraiment pris forme en 1989 quand il a reçu le prix de poésie pour la jeunesse à Paris pour son recueil "Jafabules". 

    Il écrit aujourd'hui des contes, des romans, des essais, des poèmes et du théâtre. Un parcours complet ! 

    La vallée des doryphores : Eté 44, souvenirs d'un ado par Coran

    Dans "La vallée des doryphores", le narrateur, Gil, est un adolescent amené à aidé la Résistance. Gil raconte sa guerre, ses aventures, sa rencontre avec Nele, une fille de son âge, la mort de son père dans un sanatorium,...

    Nous sommes en 1944, pour les Allemands, ça sonne la fin, mais la guerre n'est pas encore finie et les dangers sont toujours très présents. La prudence est de mise. 

    Je n'ai pas accroché au récit. J'ai trouvé l'histoire hachée, décousue, imprécise, les personnages assez ternes, sans vie et je ne pense pas qu'il plairait à des adolescents qui, au final, n'apprendront pas grand-chose sur la guerre et la Résistance. 

    Une déception pour moi.

    Le petit plus : le lexique à la fin du bouquin qui permet aux ados de comprendre les mots spécifiques à la guerre et les notes explicatives qui en disent un peu plus. 

     


    4 commentaires
  • Je vous ai déjà parlé de Carine-Laure Desguin que j'ai rencontrée il y a quelques années avec son premier roman "Rue Baraka". C'était ici

    Il y a tout juste un an, je vous ai parlé de son  premier roman policier "La lune éclaboussée, meurtres à Maubeuge". C'était ici

    Cette fois, elle vous propose de prendre un apéro en sa compagnie. 

    C'est un nouveau concept imaginé par les éditions Lamiroy : l'apéropuscule. Il s'agit pour les auteurs de mettre leurs lecteurs en appétit avec le début d'une histoire qui sera publiée à condition qu'elle plaise, un peu, beaucoup...

    Un apéropuscule de Carine-Laure Desguin

    Carine-Laure s'est lancée dans ce projet avec "Ceux-là de boue et de merde". Eh oui ! Notre auteure carolingienne a le don pour inventer ses titres. Son opuscule paru également aux éditions Lamiroy s'intitule "Putain de pays noir" ! 

    La mise en bouche : Dick Vermeersch reçoit la visite d'une détective privée. Lucas Depoorter, une connaissance à lui qui travaille dans une maison de retraite, a disparu. Il n'a plus paru à son travail, lui, l'employé exemplaire. Dick est le seul lien avec le disparu...

    Qu'est-il arrivé à ce pauvre Lucas? 

    J'aimerais bien le savoir, mais pour cela, il faut que le livre soit édité et pour être édité, il faut que les lecteurs se manifestent. 

    Alors, monsieur Lamiroy, moi, je veux savoir la suite de cette histoire. Après l'apéro, on passe au plat de résistance, non? 

     


    6 commentaires
  • Je vous ai déjà parlé de ce professeur d'histoire contemporaine et de critique historique qu'est Philippe Raxhon. 

    J'avais découvert son premier roman avec un grand plaisir. "Le complot des philosophes" m'avait conquis. 

    J'étais donc très heureux de retrouver son couple d'historiens François Lapierre et Laura Zante dans ce deuxième opus. 

    La solution Thalassa par RaxhonJ'adore la couverture ! 

    Les amants s'aiment toujours, fréquentent les plus grands restaurants, sont des fins gourmets, travaillent ensemble, mais sont très souvent séparés. Des milliers de kilomètres peuvent se mettre entre eux. 

    François Lapierre, un professeur d'histoire à la Sorbonne,  est invité à donner une conférence sur la Shoah à Ostende. Il est invité par Alfred Rosenshark, un  homme d'affaire de 70 ans, qui a fait fortune dans les microprocesseurs, les logiciels et le lancement de start-up. Il est soucieux de l'écologie et est à la tête d'une société d'intelligence artificielle. 

    L'historien passe 3 jours à Ostende où il donne des conférences dans l'indifférence générale. Le dernier jour seulement, le public réagit en lui posant des questions sur les responsabilités des nazis dans l'application de la Shoah. 

    Laura Zante, la bombe italienne, est, elle, invitée par John Marschall Beford, un général de l'armée de terre américain de 60 ans, à Liège.  Son grand-père est mort lors de la bataille des Ardennes et il voudrait rapatrier son corps (ou ce qu'il en reste). Seulement, la tombe du soldat a été "adoptée" par des élèves. Le général fait appel à l'historienne pour faciliter ses démarches. 

    Dès lors, les amoureux seront sans cesse séparés, mais c'est pour mieux se retrouver. 

    Un jour, François Lapierre reçoit un texte qui pourrait bouleverser et changer radicalement le monde "La solution Thalassa". Ce texte lui est amené en mains propres par Pamela Erskin, une séduisante Ecossaise de 28 ans qui s'avère être la fille de l'homme d'affaire Rosenshark, un type qui cache bien son jeu. 

    Dès lors, les deux historiens vont se lancer dans une dangereuse enquête qui va les conduire aux bords de la folie humaine. Ce qu'ils découvriront est un effrayant complot lancé contre une partie de l'humanité...

    Je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal à lire ce récit. Autant j'ai trouvé le premier opus simple, mis à la portée de tout un chacun, autant j'ai trouvé celui-ci compliqué. J'ai eu du mal à suivre les explications de l'auteur. D'ailleurs, à plusieurs reprises, son héroïne elle-même dit qu'elle est perdue ! 

    L'auteur fait référence aux "Protocoles des Sages de Sion" dont je n'avais jamais entendu parler : un faux qui a fait le tour du monde et auxquels beaucoup de gens ont cru. 

    A l'époque où on est submergés de fake news, cette référence vient à point. Même s'il s'avère qu'un écrit est un faux, il en reste toujours quelque chose dans le cerveau des gens, surtout si la fausse nouvelle a été rapportée par quelqu'un de crédible...

    J'ai trouvé que Philippe Raxhon sautait souvent du coq à l'âne et j'ai relevé quelques longueurs qui n'existaient pas dans son premier volume. 

    Je suis donc passé à côté de ce roman qui peut plaire à beaucoup, j'en suis sûr. C'est mon cerveau qui n'a pas été capable de suivre le fil de l'histoire qui n'en est pas moins intéressante. 

    Le roman se termine par un clin d'oeil à ce qui devrait être son troisième roman que je lirai j'en suis sûr. Je donnerai volontiers une autre chance à l'auteur de me séduire à nouveau. 

     


    5 commentaires
  • Tout d'abord, je remercie les éditions M.E.O. pour ce livre qui m'a permis de découvrir l'écriture de Françoise Houdart que je ne connaissais que de nom bien qu'elle ait déjà écrit 20 romans avant celui-ci. 

    Françoise Houdart est traductrice de formation, enseignante, poétesse, nouvelliste et romancière. Elle est la lauréate de plusieurs prix littéraires et se rend volontiers dans les bibliothèques et dans les écoles. 

    Au revoir lisa

    Lisa, son héroïne a la quarantaine. Elle vit avec un Allemand et n'a pas d'enfants. 

    Lorsqu'elle avait 10 ans, son père est parti, il a fui sa ville et son pays suite à une plainte déposée contre lui. La mère d'une jeune fille, mineure, l'accuse d'avoir violé sa fille et de l'avoir mise enceinte. Auguste ne nie pas avoir eu une liaison avec la jeune fille qui lui a menti sur son âge, mais ne l'a aucunement violée. Auguste a pris peur et a préféré prendre la tangente abandonnant ainsi femme et enfants. 

    Lisa a reçu, de temps en temps, une carte postale. Sa mère l'a attendu pendant 30 ans sans jamais lui pardonner. 

    Un jour, Lisa est appelée au chevet de sa mère souffrante. C'est l'occasion de replonger dans le passé et découvrir les mensonges et les non-dits qui ont pesé sur sa vie. 

    Un roman en plusieurs parties : Lisa, sa mère et son père donnent chacun leur version des faits. 

    Un petit livre sur les secrets qui peuvent bouleverser une vie. Une très belle écriture que j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir. 

     


    7 commentaires
  • Philippe Raxhon est professeur à l'université de Liège où il enseigne l'histoire contemporaine et la critique historique. Qui mieux que lui aurait pu écrire ce bouquin aussi bien documenté et mis à la portée du lecteur moyen?

    Je le remercie, ainsi que la maison d'éditions et le site "Simplement Pro" pour l'envoi de ce roman que j'ai dévoré comme on se lance sur un de ses plats préférés. (Il est aussi question de gastronomie dans ce bouquin !)

    Le complot des philosophes (La Source S) par Raxhon

    J'ai d'abord été attiré par la couverture puis le titre m'a interpellé. J'adore les romans qui contiennent un fond historique, mais c'est parfois compliqué. Allais-je pouvoir entrer dans cette histoire issue de l'imagination d'un historien? 

    Une citation de Sénèque (hum) mise en exergue m'a rassuré : "J'ai conçu une narration très simple que même un enfant pourrait comprendre." Cette citation est extraite d'une lettre écrite par le philosophe à Lucilius, alors gouverneur romain de Sicile. Bon, il faut savoir que, dès le départ, Philippe Raxhon se joue du lecteur et que toutes les explications sur la véracité de ce qu'il raconte ici se trouvent expliquées en fin de volume. 

    Tout démarre donc avec cette fameuse lettre de Sénèque, une lettre qui atterrit entre les mains de François Lapierre, le héros, professeur et historien à la Sorbonne. Elle lui est amenée par une créature de rêve (ben oui, faut bien faire rêver le lecteur) : Laura Zante, une jeune chercheuse italienne à tomber. 

    Cette lettre - s'il ne s'agit pas d'un faux - pourrait bouleverser le monde. Malheureusement, elle est incomplète : la fin a été volontairement découpée et a disparu. 

    Une découverte qui agitera les services secrets et une mystérieuse organisation occulte, prêts à tout pour s'emparer de cet écrit extraordinaire. 

    Laura et François entreprennent un travail de recherche pour, tout d'abord, authentifier la missive et, ensuite, pour essayer d'en découvrir la fin. Mais très vite, ils deviennent des cibles et tous les gens qu'ils approchent meurent après leur passage. 

    Leur aventure les entraine à travers l'Europe, de Paris à Rome, en passant par Waterloo et Sainte-Hélène. 

    Un thriller bien ficelé, pas trop sanglant. Une intrigue digne de Dan Brown. Un roman superbement documenté qui donne envie d'aller plus loin, d'en connaitre plus sur Sénèque, Napoléon et la rédaction des Evangiles. 

    Connaissez-vous le point commun entre Sénèque, Napoléon et Oscar Wilde? Savez-vous ce qui pourrait bouleverser notre vision du monde et de la religion? La source S. La source S? Ben oui, vous la trouverez, bien cachée, dans ce récit que je vous recommande vivement. 

    Attention ! Ce livre donne faim : faim de nourriture historique, mais aussi céleste ou terrestre car François, le héros, nous emmène dans les plus grands restaurants. 

    A lire absolument. 

    Le complot des philosophes de Philippe Raxhon

     

    Le complot des philosophes de Philippe Raxhon


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique