• Une nouvelle année a débuté...


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Une décoration très facile à réaliser : deux (ou trois) aquariums placés les uns au-dessus des autres, un chapeau et le bonhomme de neige est né. Il ne reste plus qu'à remplir les aqauriums de sujets de Noël, pommes de pin, étoiles, ...

     

     


    6 commentaires
  • Si la nouvelle est un genre littéraire boudé par certaines personnes, s'il est difficile de vendre ce genre de littérature, les éditons Quadrature, situées à Ottignies-Louvain-La-Neuve en ont fait leur cheval de trait. 

    C'est, à ma connaissance, la seule maison d'éditions spécialisée dans ce genre. Ils ne vendent que des recueils de nouvelles. Un vrai défi ! 

    Résultat de recherche d'images pour "éditions quadrature"

    Leur catalogue compte une quarantaine de titres qui décline la nouvelle sous différentes formes. 

    IMG_3069

    Par un partenariat avec cette maison d'éditions qui a vu le jour en 2005 grâce à des amoureux du livre, j'ai la chance de pouvoir lire toutes les nouveautés. Si je préfère certains recueils à d'autres, je n'ai jamais eu à me plaindre de cette maison très sérieuse. 

    Leur dernier né : 

    Résultat de recherche d'images pour "alors, c'est du jazz + quadrature"

    Un recueil de textes très courts dont voici un extrait : 

    "Ce serait donc moi, ce type hagard, surpris par la photo. Ce type au faciès de repris de justice. Ce serait donc moi, ces yeux écarquillés, arrachés à grand peine au sommeil de la nuit... j'interromps là ma contemplation pour ne pas déprimer plus avant. Et sans un regard de plus pour ce naufrage, je tends ma carte d'identité à l'employé." 

    Petit secret : Il parait que c'est souvent le chien de Marc Menu qui écrit à sa place, mais ne le répétez pas ! 

     

     

     


    4 commentaires
  • J'ai lu beaucoup de romans de Frank Andriat, mais s'il y en a un qui m'a séduit par le style, c'est bien celui-ci. Aucun n'est écrit avec autant de poésie. 

    andriatPremière phrase du récit par exemple : "Le soleil du matin, humide encore d'un souvenir d'aurore, glisse sur son visage et y dessine des chemins de lumière."

    Vous êtes tout de suite transportés dans le roman, non? 

    C'est donc plus les mots de Frank que l'histoire qui ont fait de ce livre un coup de coeur.

    "Elle a laissé tomber les vêtements de son rêve : les libraires sont toujours à l'écoute de ceux qui se faufilent en leur jardin de livres."

    Ce roman est avant tout une ode à la lecture et au livre. 

    "Elle a ouvert cet ouvrage ce matin en arrivant et voilà que, déjà, il lui offre d'entrer en relation avec un inconnu."

    "Chaque livre est une âme. Elle en est persuadée depuis l'enfance."

    Elle aime lire depuis l'enfance et a eu la chance de pouvoir ouvrir une librairie (on apprendra plus tard comment elle a pu réunir les fonds pour ouvrir sa boutique : ce sont des circonstances malheureuses dont je ne vous parlerai pas qui le lui ont permis). 

    Sa librairie s'appelle "Matins" comme le titre d'un livre que lisait, un jour, un homme rencontré dans un train. Car de trains il en est beaucoup question aussi.

    Ce jour-là, lorsque l'inconnu entre dans sa boutique, elle est plongée dans un livre qui la bouleverse.

    "Vous étiez baignée de lumière pendant que vous lisiez. Vous m'avez donné envie de rencontrer cette histoire."

    "Elle est troublée. Cet homme dégage un charme qui l'émeut; il est si loin de ceux qui font l'acquisitioin d'un livre comme s'ils achetaient un steak."

    Si la libraire est si captivée par le récit, c'est qu'il parle d'elle, il raconte une partie de sa vie. Il cite également son fils et son frère. Tous les prénoms sont exacts.

    La libraire veut rencontrer l'auteur; elle veut comprendre comment il lui a été possible de raconter cette épisode douloureux de son existence dans les moindres détails ou presque.

    Elle contacte donc la maison d'éditions et invite l'auteur pour une séance de dédicaces.

    "Ce matin, après avoir ouvert les portes de sa librairie, elle prend peur. Si tous les livres qui reposent ici étaient semblables à ce texte vampire qui lui a sucé le sang? Si tous les auteurs qu'elle aime n'étaient là que pour la ramener vers la douleur?"

    "Un coup de téléphone et déjà son rêve se concrétise. L'éditeur artisan saute de joie à l'annonce de la nouvelle."

    "L'auteur est enchanté. Nous serons présents à votre rendez-vous."

    J'espère vous avoir donné envie de lire ce très beau roman plein de poésie, de sentiments, de vie, ...

    Un an plus tard, je découvrais, par hasard, que Frank avait écrit une suite à ce roman. 

    andriat-le_vieil_enfantJ'ai été très heureux de retrouver les personnages du premier tome : la jolie libraire, bien sûr, son fils et aussi l'écrivain, Célestin, qui a écrit l'histoire de la libraire. 

    Célestin et Ambre ont un fils qui, à l'adolescence, a changé d'attitude tout à coup. Il n'a jamais rien raconté et ses parents n'ont jamais su ce qu'il s'était passé. Depuis, Sylvain est très agressif avec son père qui, plongé dans l'écriture de ses bouquins, l'a, il est vrai, quelque peu délaissé. 

    Ensuite, il y a Maryline et son fils Antoine qu'elle a eu, il y a 17 ans, avec Sylvain qui les a abandonnés sans explication.

    Aujourd'hui, Sylvain abandonne ses parents pour fuir à l'île Maurice. Célestin et Ambre sont décidés à comprendre, comprendre pourquoi leur fils est devenu aussi agressif, comprendre ce qui s'est passé lors de son adolescence et comprendre pourquoi il a abandonné Maryline (la future libraire), enceinte. 

    Ils s'envolent donc pour l'île Maurice...

    J'ai beaucoup aimé ce récit qui m'a ému à certains moments. Je n'ai toutefois pas retrouvé la poésie de "la jolie libraire" quoique le style soit très plaisant et certaines phrases assez poétiques. L'ensemble l'est moins, à mon avis. 

    J'ai découvert le secret de Sylvain avant qu'il ne le dévoile mais ça n'a rien enlevé à mon envie de poursuivre et de connaitre la fin. 

    Un bon moment de lecture. 


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique