• Allez, c'est reparti vers le paradis des fuchsias : un lieu magique qui est malheureusement fermé maintenant, mais qui mérite bien une visite virtuelle. 

    Comme je vous l'ai dit dans le post précédent, si les fuchsias sont rois dans ce jardin, on y trouve aussi d'autres plantes comme cet abutilon, par exemple, ou encore cette magnifique "Suzanne aux yeux noirs". 

    abutilon

     

    Nacht 23

    Et c'est reparti pour une petite balade à travers les allées du jardin.

    nacht 16

    Nacht 17

    Nacht 18

    Nacht 19

    Nacht 20

    Au passage, je remarque ce fuchsia au port dressé. Alors que la plupart sont plus jolis vus du dessous, celui-ci dirige ses fleurs vers le ciel. Je le veux! Depuis 6 ans, il fleurit chaque été dans mon jardin ! 

    Nacht 21

    Ceux-ci s'observent du bas...

    Nacht 22

     

    Et toujours le jardin de présentation :

     

    Nacht 25

    Nacht 26

    Une magnifique plante jaune que je ne connaissais pas : le mecardonia 'Magic Carpet'. 

    nacht 27

    Au détour d'un chemin, découverte des passiflores...

    passiflore

     

    ... et des agapanthes.

    Nacht 28

    Dans la serre, rencontre avec une plante tout à fait inconnue : impatiens de Zamzibar ou bec de perroquet. 

    Nacht 29

     

    J'ai craqué pour ce fuchsia : 

    Nacht 30

    On y retourne dans quelques jours si ça vous dit...


    2 commentaires
  • Cette jardinerie (où l'on trouve surtout des fuchsias) se trouve à 5 min de Floralux (jardinerie très connue, elle).

    De Nachtwaker mériterait d'être un peu mieux connu!!

    Voyez plutôt.

    Dès l'entrée, c'est l'éblouissement : 

    nacht 1

    Immédiatement, outre les belles potées, ce sont les fuchsias qui attirent mon regard.

    nacht 2

    nacht 3

    Ensuite un parcours fléché nous conduit au paradis des fuchsias.

    nacht 4

    nacht 5

    nacht 6

    nacht 7

    Certains fuchsias sont taillés en arbustes. On en trouve même avec des troncs torsadés.

    nacht 8

    Et puis, soudain, au détour d'un sentier, c'est l'éblouissement total. Pas de doute, nous sommes vraiment dans le jardin d'Eden!

    nacht 9

    nacht 10

    nacht 11

    nacht 12

    nacht 13

    nacht 14

    nacht 15

    Nous retournerons dans ce jardin féerique dans quelques jours si vous le voulez bien...

    Vous pouvez également vous rendre sur le site De Nachtwaker

    NB Je viens d'aller voir le site. Les propriétaires de ce paradis terrestre ont cessé leur activité le 30 juin 2020 après 30 années de bons et loyaux services! Quel dommage !  

     

     


    4 commentaires
  • La ville de Binche, située dans le Hainaut, en Belgique, est aujourd'hui célèbre pour son carnaval et ses gilles. Cette fête carnavalesque se trouve sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Binche est située à une douzaine de km de chez moi. 

    Un Binchois de naissance est presque aussi célèbre que le carnaval : JJ Lionel. 

    Comment? Vous ne le connaissez pas? 

    Et son tube du début des années 80, vous l'avez oublié? Non, pas possible ! 

    On réécoute? 

     

    JJ Lionel de son vrai nom Jean-Jacques Blairon est mort ce 14 juillet au soir des suites d'une tumeur au cerveau. Il avait 72 ans. 

    Avant de chanter son célèbre tube, il faisait partie de l'orchestre d'Hector Delfosse. 

    Son premier single s'est vendu à 3,5 millions d'exemplaires et est entré dans le livre des records en 1983 comme single le plus vendu en France. 

    L'instrumental connaissait déjà un certain succès aux Pays-Bas avec le titre "De vogeljesdans" (la danse des petits oiseaux).

    Le succès de cette chanson est dû à la musique, aux paroles enfantines, mais aussi à la chorégraphie facile à imiter. 

    Après "ses canards", JJ Lionel a tenté de séduire son public avec "La danse des petits chats", mais cette chanson a moins bien marché. 

     

    Dans la foulée, le chanteur a sorti un album (un 33 tours à l'époque). J'étais jeune à l'époque et j'ai beaucoup écouté le titre suivant que je trouvais plutôt marrant. 

     

    JJ s'est essayé dans des chansons plus tendres, mais le succès n'était plus au rendez-vous. 

     

    En 2006, il jouait dans un spectacle pour enfants. 

    Vous pouvez trouver d'autres titres de JJ Lionel, tous inconnus, comme "Les jolies billes" ou "C'est dans la poche". 

     


    8 commentaires
  • Les déraisons » d'Odile d'Oultremont - LES LECTURES DU MOUTONVoilà un livre que j'ai pas mal rencontré notamment dans des journaux et des revues. Une scénariste et romancière belge, j'avais envie de la connaitre. 

    Adrien et Louise forment un couple solide. Ils s'aiment comme au premier jour. C'est la lune de miel perpétuelle jusqu'au jour où...

    Jusqu'au jour où Louise, jeune femme un peu excentrique, fantasque,  toujours joyeuse, croquant la vie à pleines dents, est atteinte d'un cancer. C'est la catastrophe, mais Louise est une battante et son mari va l'aider. A eux deux, ils vaincront ! 

    Jusqu'au jour où Adrien est relégué dans un bureau isolé au bout du bâtiment dans lequel il travaille. Il devient inutile et ne rencontre plus personne. Il est l'oublié du service. 

    Sa femme a bien plus besoin de lui que son patron. Il va donc faire l'école buissonnière et ne se rendra plus au boulot. 

    Personne ne remarquera son absence pendant 12 mois ! Adrien a ainsi perçu indûment la somme de 28 400 euros. Un tribunal devra décider si Adrien doit rendre la somme qu'il n'a plus ! 

    Le récit oscille entre l'histoire d'amour de Louise et Adrien, deux personnages qui ne devaient pas se rencontrer, leur lutte contre le crabe et le procès d'Adrien. 

    Un premier roman rempli de tendresse, de sensibilité, d'enthousiasme malgré le thème qu'il développe, poétique et joyeux. 


    5 commentaires
  • Dernière petite visite dans la Venise du Nord, sans but précis, en nous laissant guider par nos pas. 

    bru 43

    Continuons notre balade le long des canaux. 

    bru 44

    bru 45

    Le beffroi est toujours présent. 

    bru 46

    bru 52

    C'était en automne...

    bru 47

    bru 48

    bru 49

    bru 50

    bru 51

    Nous rencontrons la statue de Saint-Jean Népomucène, martyr bohémien du XIVe siècle et protecteur des ponts. 

    bru 53

    Ensuite, rencontre avec Guido Gezelle, le plus grand poète lyrique et historique de Flandre.

    bru 55

    Puis, nous retrouvons l'hôpital Saint-Jean. 

    bru 56

    bru 57

    N'oublions pas la Basilique du Saint-Sang, un peu cachée dans la ville.

    bru 58

    bru 59

    La chapelle intérieure de la basilique fut construite au XIIe siècle, à la demande du comte Thierry d'Alsace afin d'y placer les reliques de Saint-Basile le Grand. Il s'agit ici de la plus vieille chapelle de la ville. 

    bru 60

    bru 61

    Le soir tombe sur Bruges. Nous rentrons...

    bru 54

     


    5 commentaires