• Pourrons-nous visiter des jardins cette année? Je n'en ai pas l'impression ! Alors, je vous emmène pour une visite virtuelle d'un jardin zen, situé à la Glanerie, à Rumes près de Tournai. 

    18

    Le ton est donné dès l'entrée. Il s'agit d'un jardin aéré, très ordonné où il y a de la place pour flâner ou respirer. 

    18

    18

    18

    18

    18

    18

    Ce jardin porte bien son nom, vous ne trouvez pas? 

    18

    18

    18

    18

    Merci aux propriétaires de cet espace enchanteur de l'ouvrir au public...


    7 commentaires
  • Pas très loin de Bruxelles se trouve une ville bien connue des Français : Waterloo, grande défaite de Napoléon. 

    Pour se souvenir de cette période a été érigé un lion sur une butte située à Braine-l'Alleud ! Oui, encore une histoire belge : le lion de Waterloo ne se trouve pas à Waterloo ! Le cheval blanc de Napoléon était-il blanc? 

    C'est en 1826 qu'est constitué cet imposant tertre qui sera surmonté d'un superbe lion. Situé à 169 m de hauteur, le lion est accessible en gravissant 226 marches ! Ce félin pèse 28 tonnes, mesure 4,50 m de haut pour une longueur de 4,45 m. 

    Lion de Waterloo

    Le lion symbolise la victoire et le nouveau Royaume-Uni des Pays-Bas. Sa gueule ouverte est tournée vers la France. Sa patte posée sur un boulet de canon représente la paix que l'Europe a conquise  à l'issue de la bataille. 

     

     

     


    3 commentaires
  • Une étoile solitaire à la recherche de la rédemption - Le Carnet ...Attention ! Les fantômes de Martine Rouhart ou plutôt de Théodore n'ont rien d'ésotérique. Nous ne sommes pas ici dans un roman fantastique. 

    C'est avec joie que j'ai retrouvé Théodore que j'avais découvert dans "La solitude des étoiles" en décembre 2017. Un peu plus de deux ans plus tard, le héros de Martine refait surface. 

    Tous les dimanches, Charlie va rendre visite à son père. Théodore et sa fille vivent une grande complicité. Ils aiment les mêmes choses, ils aiment être ensemble tout simplement. Père et fille n'ont aucun secret l'un pour l'autre. Ils se disent tout. 

    Tout? Pas sûr, car un dimanche, alors que Charlie va voir son père, elle trouve porte close. Théodore a littéralement disparu. 

    Charlie pénètre dans l'appartement de Théodore, mais elle ne découvre aucun indice sur le lieu où il peut bien se trouver. Il ne répond pas au téléphone et Charlie se pose mille questions. Son père aurait-il une maitresse? C'est sans doute la raison la plus pausible à sa disparition. 

    Mais Charlie est loin de la vérité. Et le lecteur va découvrir avec elle ce que cache Théodore...

    J'ai adoré retrouvé l'écriture poétique de Martine, une écriture qui lui est propre et qui ne ressemble à aucune autre. 

    Foncez ! Vous ne le regretterez pas ! 

    Un petit extrait : 

    En attendant, la pluie s'est remise à tomber. J'allume le grand lampadaire qui répand son apaisante lumière paille.

    C'est étrange. Un état d'esprit peut complètement changer la perception du monde, teignant tout de sa propre couleur. On voit les choses sous un jour nouveau. Dimanche dernier, le salon me semblait terne et solitaire avec le canapé trop gris et le coussin délavé, il m'apparait aujourd'hui chaleureux, avec ses vieux meubles en chêne, ses tapis usés et ses teintes orangées. 

    Je me détends. Mon père est là, près de moi, il va bien. Tout est redevenu normal, comme avant...

     

     


    6 commentaires
  • Je vous ai déjà parlé de Silva, de son vrai nom Silvano Macaluso, un artiste que j'ai découvert, comme beaucoup d'autres, grâce à Youtube. 

    C'est à son initiative qu'a été réalisé le clip "We are the world" dans lequel on peut voir une multitude d'artistes belges. 

    Tout a commencé pour lui quand un patron de restaurant, Marc Carnevale,  lui demande d'écrire une chanson sur son amie Lynda Lemay. La chanteuse tombe sous le charme du jeune chanteur. Elle l'invite alors à participer à sa tournée en Belgique. 

    En 1996, on le découvre dans l'émission belge "Pour la gloire" où il rafle le premier prix avec une reprise de Goldman "Puisque tu pars". 

    Silva a remporté la grande finale du concours Côte d'Or festival song à Dijon avec le prix du jury et le prix du public ! Il reçoit également le prix du jury à Antibes en 2000.

    D'origine sicilienne, Silvano est né à Bruxelles en 1977. En 2000, il décroche un diplôme d'ingénieur du son et collabore régulièrement avec d'autres artistes en tant que musicien, arrangeur, producteur artistique ou ingénieur du son. 

    Il a aujourd'hui sorti 3 albums classés dans les meilleures ventes de l'Ultratop belge. 

    Un artiste à découvrir absolument : 

     

     

    Silva vient de sortir une nouvelle version de son titre "La valse du destin" avec ses musiciens en confinement et la participation de 50 danseuses et danseurs :

    Dans son album "Antidote", Silva a présenté le journal des bonnes nouvelles. Ah si les journalistes pouvaient l'imiter ! 

    De l'album "22h22", je retiens le titre "Ma passagère". 

    Vous trouverez, bien sûr, bien d'autres chansons de Silva sur Youtube. N'oubliez pas de liker ses chansons ! 

     

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Voilà un auteur belge que je ne connais pas et donc je n'ai encore lu aucun de ses livres. 

    Je vous présente ici "Toute la violence des hommes", un livre lu par Manika qui participe à mon challenge "Je lis belge". 

    Pour voir son article, il suffit de cliquer ici

    Toute la violence des hommes de Paul Colize

    Merci, Manika, pour la présentation de ce livre et la participation à mon challenge. 

    Paul Colize raconte l'histoire de Nikola Stankovic, témoin de première ligne dans la guerre Serbo-Croate et de tout un pays détruit par la guerre. L'histoire est inspirée des fresques polémiques apparues sur les murs de Bruxelles en 2017. 

    Je préfère ne pas mettre les photos de ces fresques sur mon blog. Donc, si vous voulez voir de quoi il s'agit, vous cliquez ici

     

     


    3 commentaires