• Retour à Virelles pour une troisième et dernière balade. 

    Lac de Virelles (3)

    Lac de Virelles (3)

    Avant les années 2000, le lac subissait plusieurs sources de pollution : les eaux usées des installations touristiques, certains égouts de la ville, une pollution agricole qui venaient des champs environnants. 

    Ces différentes formes de pollution ont conduit à la disparition de certaines plantes aquatiques et à certains oiseaux d'eau ! 

    Les petits poissons se faisaient rares. 

    Des actions ont heureusement été mises en place pour éliminer certaines sources de pollution. Très rapidement, des résultats ont été observés. 

    Lac de Virelles (3)

     

    La balade le long des rives du lac est très agréable ! 

    Lac de Virelles (3)

     

    Lac de Virelles (3)

    Lac de Virelles (3)

    Lac de Virelles (3)

    Avec un ciel bleu et un beau soleil, le tout aurait été encore plus beau ! 

    Mais ne nous plaignons pas, il ne pleuvait pas ! 

    Lac de Virelles (3)

     

    Un jardin de 25 ares a également été crée sur le site : "Jardin du millepertuis". Le visiteur peut y découvrir des plantes utilisées en usage populaire. Une enquête a été menée auprès d'anciens afin de dresser une liste des plantes et de leur utilisation. 

    Lac de Virelles (3)

     

    Lac de Virelles (3)

    Lac de Virelles (3)

    On était en automne. Il faudrait voir ce jardin en été...

    Lac de Virelles (3)

     

    Le jardin est situé derrière la haie que vous pouvez voir ci-dessous. 

    Lac de Virelles (3)

     

    Lac de Virelles (3)

     

    Un observatoire à oiseaux permet d'observer les passereaux qui viennent aux mangeoires derrière une glace sans tain. 

    Ah ce que j'aimerais installer une "drink station" dans mon jardin ! 

    Lac de Virelles (3)

     

    Pour les observations, c'est génial, mais pour les photos, ça l'est moins ! 

    Je n'ai aucune photo convenable de ces petits gourmands comme la mésange ou la sittelle. 

    Voilà, notre petite balade est terminée. J'espère qu'elle vous a plu et qu'elle vous donnera envie de vous rendre à Virelles si vous n'habitez pas trop loin. 


    13 commentaires
  • En octobre 2020, nous nous sommes rendus au lac de Virelles pour la fête de la pomme. Les conditions étaient bien sûr particulières (covid oblige) mais nous avons quand même bien profité de notre balade. 

    Le lac  de Virelles  est en fait un étang semi-naturel situé à 3km de Chimay dans la botte du Hainaut. 

    Lac de Virelles

    Lac de Virelles

    La réserve naturelle qui comprend le lac s'étend sur 130 ha est aménagée de manière à pouvoir observer la nature et ses différents aspects et permet e belles balades.

    Lac de Virelles

    Des observatoires ont été crées pour les amateurs d'oiseaux. 

    Lac de Virelles

    Lac de Virelles

    Lac de Virelles

    La réserve naturelle présente un milieu rare et diversifié : une vaste roselière, une aulnaie marécageuse et des lambeaux de prairies humides. 

    Lac de Virelles

    Lac de Virelles

     

    Lac de Virelles

    A l'origine, l'emplacement de l'étang de Virelles était une cuvette marécageuse alimentée par plusieurs ruisseaux. La création de cet étang a eu lieu en 1410 lors du développement de la métallurgie. Le but était d'alimenter la forge et la roue à aubes installée au déversoir de l'étang qui furent rapidement rejointes par une deuxième forge en aval du déversoir. 

    Lac de Virelles

    Lac de Virelles

    En plus de ces forges, deux industries dépendaient de l'étang : le moulin à écorces, lieu d'écorçage du chêne au printemps et une tannerie. 

    L'étang était également un lieu de divertissement pour les Princes de Chimay qui en étaient propriétaires. 

    Lac de Virelles

    Lac de Virelles

     

    Lac de Virelles

    Lors de la cessation des forges au XIXe siècle, les princes louèrent le site pour la pêche et la chasse. 

    Le site a été mis en vente en 1981. Trois associations de défense de la nature se sont regroupées pour racheter l'endroit et lui garder son caractère sauvage. Ouf ! 

    Lac de Virelles

    On se retrouve dans quelques jours pour la suite de la balade...si vous le voulez bien. 

     


    11 commentaires
  • Lorsque la vie déraille de Frank Andriat

    Tout d'abord, je remercie les éditions Quadrature  pour ce nouveau partenariat qui m'a permis de découvrir ces nouvelles de Frank Andriat. 

    "Dérailler", un verbe qu'on emploie pour parler des trains qui quittent les rails, mais ce verbe a évolué pour parler d'une vie qui quitte la ligne droite. 

    Frank Andriat base ses nouvelles sur des voyages en train. 

    1) Dans la première intitulée "Un grand homme", l'auteur brosse le portrait d'un écrivain imbu de sa personne, imbuvable je devrais dire, fat, loin de ce que ces fans pourraient penser à la lecture de ses ouvrages. C'est même à se demander si c'est lui qui les écrit ! 

    2) Dans "Crains les trains", le héros a un secret qui date de sa petite enfance, dont il n'a jamais parlé à personne, même pas à son psy, mais ce traumatisme lui a gâché la vie...

    3) Alors qu'il part rejoindre sa copine qu'il n'a plus vu depuis deux mois, un homme rencontre une femme qui ressemble très fort à sa copine. Il s'adresse à elle, mais aurait mieux fait de passer son chemin ! 

    4) Une bande de gamins qui font route ensemble jusqu'à l'école, dans un train, un intrus et tout éclate. C'est dans "Avec des sourires et de la paix". 

    5) Un homme qui dit au revoir à sa femme sur le quai d'une gare et qui part retrouver sa maitresse, quoi de plus banal? Et si cet "au revoir" était un "adieu". C'est à lire dans "La notification". 

    6) Et on termine avec "Une histoire d'amour", la nouvelle la plus émouvante sans doute. Un couple de "vieux" sort de l'hôpital où ils ont appris une bien triste nouvelle et font un trajet en train pendant lequel les souvenirs affluent. La surprise est au bout. 

    Six nouvelles seulement pour un recueil de 145 pages, ce qui veut dire que chaque texte est assez long. On pourrait presque les qualifier de mini-romans tant ils sont riches et complets. Je l'ai déjà dit : je n'aime pas trop les textes très courts qui ne me permettent pas de me mettre dans l'ambiance du bouquin. Ici, j'en ai eu tout le loisir pour mon plus grand bonheur. 

    Un très bon recueil de Frank Andriat ! 

    smiley 1


    10 commentaires
  • C'est reparti pour une troisième découverte de "L'art habite en ville". 

    On commence notre parcours aujourd'hui par une oeuvre un peu particulière intitulée "Spread your Wings". Déployer ses ailes, c'est bien ce qu'a fait Filip Gilissen avec ses ailes d'ange qui ont pour décor la collégiale Sainte-Waudru. 

    Mons (3)

    Un petit clin d'œil au beffroi en passant...

    Mons (3)

     

    Je vous invite à regarder maintenant une vraie bande dessinée sur le miracle des brasseurs de sainte Waudru. On y retrouve les 4 brasseurs enchaînés dans leur prison, le garde habillé en jaune et noir, couleurs du chapitre de sainte-Waudru et, bien sûr, sainte Waudru elle-même, brisant les chaînes des prisonniers. 

    Mons (3)

     

    Au XVIe siècle, 4 brasseurs accusés d'un crime capital sans preuves formelles parvinrent à s'échapper de leur prison et au lieu de s'enfuir, chargés de chaînes, se présentèrent devant l'autel de sainte Waudru qui, de son vivant, avait consacré une partie de sa vie à la délivrance de prisonniers. Les 4 brasseurs implorèrent donc la patronne de la ville de les délivrer. On vit alors les chaînes se briser et tomber à terre. 

    Mons (3)

    Mons (3)

     

    Une oeuvre signée Honet qui a commencé les graffitis à Paris en 1988. 

    Mons (3)

    Mons (3)

    Mons (3)

    Passons à toute autre chose avec la fresque de Momo, originaire des USA. 

    Mons (3)

    Et puis voilà "L'envol des ballons" créé par un duo de jeunes femmes travaillant à Bruxelles, l'une Italienne, l'autre Espagnole. 

    Cette fresque symbolise l'enthousiasme du public montois lors du combat et l'envol des ballons provoqué par le coup de queue du dragon lors de son arrivée dans l'arène. 

    Mons (3)

    Œuvre gigantesque ensuite de l'artiste français David Mesguish, dont le premier lieu de création est le numérique. 

    Mons (3)

    Mons (3)

    Ma visite s'est terminée dans le jardin du beffroi avec une exposition de photos de Yann Arthus-Bertrand. 

    Mons (3)

    Mons (3)

    Mons (3)

    Mons (3)

     

     


    9 commentaires
  • Nous voilà repartis pour un petit tour à Mons à la découverte des fresques qui ornent désormais la ville. 

    Gros coup de coeur pour celle-ci : 

    Mons (2)

    FARM PROD est un collectif installé à Bruxelles depuis 2003 formé de peintres, de graphistes, d'illustrateurs, de web-designers, de vidéastes... 

    Cette fresque représentant un jeu de tarot s'intègre sur la totalité de la façade de la maison. La partie supérieure est dominée par Adam et Eve.

    Mons (2)

    Mons (2)

    Les cadrans représentent un baromètre, une boussole  et une horloge. 

    Mons (2)

    En bas, nous pouvons identifier "L'empereur", "La mort", "Le monde" et "La tempérance". 

    "L'homme des cavernes" a été conçu par Charles Leval, né à Epinal en 1988. 

    Mons (2)

    Les silhouettes sont inspirées d'hommes préhistoriques habillés en costumes modernes. Cette oeuvre explique comment l'homme moderne est devenu inadaptable à un éventuel retour à l'état de nature.

    La fresque suivante est l'oeuvre d'un couple d'artistes appelé Hell'O. Elle est fragmentée en 16 carrés identiques.

    Mons (2)

    Mons (2)

    La fresque de Duek représente le Mexique. L'artiste s'est basée sur la nature et la vie pour nous offrir cette œuvre gigantesque. 

    Mons (2)

     

    Le quetzal est une espèce endémique liée au dieu Quetzalcoatl, créateur de l'homme dans la culture aztèque. 

    Mons (2)

     

     Chaque année, à Mons, à la Trinité a lieu la procession de Sainte-Waudru et le combat du Lumeçon (voir patrimoine oral de l'humanité). Céleste Gangolphe qui se spécialise aujourd'hui dans la création de fresques murales a représenté ici les hommes de feuilles. Dans le combat, ceux-ci gardent et soutiennent la queue du dragon.

    Mons (2)

    Mons (2)

     

    Mons (2)

    Mons (2)

     

    Comme j'ai encore des photos, vous aurez droit à une troisième visite de la ville...si vous le voulez bien. 

     


    10 commentaires