• J'ai rencontré l'auteure lors de la foire du livre de Charleroi : l'Alchimie du livre. Je ne la connaissais pas, mais j'ai été séduit par ce qu'elle a raconté à propos de son livre et de sa grand-mère Marthe. 

    Résultat de recherche d'images pour "une femme d'extérieur caroline tapernoux"L'héroïne de cette histoire est donc Marthe. Ne l'imaginez pas comme une grand-mère vêtue d'un tablier qui touille dans ses casseroles tout en surveillant ses enfants du coin de l’œil. 

    Marthe était une femme en avance sur son temps, une mère atypique, excentrique et libertine. Et elle ne s'en cachait pas. Elle a quitté le Borinage pour s'installer au pied du stade d'Anderlecht zieutant ainsi les supporters venant se soulager dans le parc en face de chez elle ! 

    Elle a ouvert une boutique de vêtements et a bien réussi. 

    Seulement, sa famille était gênée à ses côtés; cette femme se faisait trop remarquer, rien ne la gênait, elle ! 

    Caroline nous parle d'elle sans amour; elle raconte ce que sa mère lui a raconté et ce qu'elle a vécu avec sa mémé et on sent qu'elle lui en veut. 

    L'auteure a fait des études de psychologie, s'est spécialisée en psychogénéalogie. Elle réfléchit ici sur la transmission des générations et plus particulièrement sur le rôle des femmes dans sa famille. 

    Un livre court, intéressant, qui peut faire sourire à certains moments et donner de l'émotion à d'autres. Une thérapie certainement pour Caroline Tapernoux. 


    9 commentaires
  • Le square du Petit Sablon, de style néo-renaissance flamande, a été aménagé vers 1890. Considéré comme un des bijoux architecturaux de la ville, c'est un véritable musée en plein air. 

    Brux_29

    Ce parc est entouré d'une multitude de statues représentant divers corps de métier. 

    Au centre du jardin, on découvre les statues des comtes d'Egmont et de Hoornes qui ont été décapités sur la Grand-Place en raison de leur résistance à la tyrannie espagnole. 

    Les statues qui ornent le fond du square illustrent le 16e siècle belge à travers ses grands humanistes dont Mercator et Ortélius qui a publié le premier atlas géographique du monde ! 

    Brux_30  Brux_31

     


    6 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Une décoration très facile à réaliser : deux (ou trois) aquariums placés les uns au-dessus des autres, un chapeau et le bonhomme de neige est né. Il ne reste plus qu'à remplir les aqauriums de sujets de Noël, pommes de pin, étoiles, ...

     

     


    6 commentaires
  • Après notre Manneken Pis, un autre symbole de Bruxelles est l'Atomium. Ce monument composé de 9 boules est née en 1958 et est vite devenu célèbre, mais peu savent ce qu'il représente ni pourquoi il se trouve là depuis plus de 60 ans. 

    mini2

    L'Atomium (avec un "m" et non un "n") a été construit pour l'Exposition Universelle de 1958 à Bruxelles. Cette construction ne devait pas survivre à l'Expo et pourtant, aujourd'hui encore, il attire 600 000 visiteurs par an ! 

    Ce monument représente la maille conventionnelle du cristal de fer agrandie 165 milliards de fois. 

    Il est situé à Laeken (lieu de résidence de la famille royale) sur le plateau du Heysel où a eu lieu cette exposition. De là-haut, on a une vue d'ensemble sur le parc "Mini Europe" dont je vous parlerai dans un autre article. 

     

    mini3


    4 commentaires
  • Bordélique alchimie de Marcelle Pâques

    Très difficile pour un non-initié comme moi de parler de poésie. Certains poèmes me touchent sans que je puisse expliquer pourquoi; d'autres me laissent totalement indifférent et ne me font ni chaud ni froid. 

    Mais qu'est-ce qu'un poème? "Ecrire un poème, c'est mettre sa nuit sur la table" disait, je crois, Jean Cocteau. 

    Les poèmes de Marcelle sont doux, proches du quotidien, embellis par la plume d'argent de l'auteure. 

    Dans ce recueil, la poétesse nous parle du sens de la vie, de l'amour, cette note bleue qui transcende la vie, du bonheur qui, comme une cascade, bondit, imprévisible

    Marcelle fait également rêver ses lecteurs perdus dans les nuages de la vie : "Le bonheur n'a pas d'âge, un drôle de loup-cochon poursuit dans les nuages une jeune guenon."

    "Un poète, c'est le monde dans un homme" écrivait Victor Hugo. Et pourquoi pas dans une femme? 

    Et si la vie n'était qu'une bordélique alchimie finalement...


    10 commentaires