• Aujourd'hui, nous partons en Afrique. 

    Pairi Daiza (5)

    Nous voici à Warengo, un village de l'ethnie Tamberna, situé au nord du Togo, le long de la frontière avec le Bénin. 

    Les cases Tamberna ont une architecture unique avec leurs greniers en forme de tourelles et leurs hauts murs. 

    Pairi Daiza (5)

    Les murs sont en banco : un mélange de terre, de gravier, de glaise et d'eau façonné en gros boudins superposés, renforcé de poteaux, avec une grande dalle formant la toiture du rez-de-chaussée. 

    A l'intérieur, il fait sombre : c'est la demeure des esprits, c'est là qu'on fait les sacrifices, qu'on rentre les animaux le soir et que vivent les personnes âgées! 

    Pairi Daiza (5)

    A côté se trouve la cité lacustre. 

    Pairi Daiza (5)

     

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    En chemin, on rencontre, évidemment, quelques animaux : 

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

     

    Pairi Daiza (5)

    Nous nous dirigeons maintenant vers le volcan où nous pourrons rencontrer les gorilles des plaines de l'Ouest . 

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    Il vit du côté atlantique de l'Afrique centrale, dans les forêts tropicales humides et les zones marécageuses jusqu'à 1300m d'altitude. 

    Pairi Daiza (5)

    C'est un animal paisible qui n'est agressif que quand il se sent menacé.

    Les gorilles vivent en groupe comptant généralement un mâle dominant. 

    Pairi Daiza (5)

    Le mâle mesure jusqu'à 1m80 et peut peser 200 kg ! 

    Leur taux de reproduction est faible. La femelle n'est mature qu'à 8 ans et ne donne qu'un petit par an. 

    Pairi Daiza (5)

    L'espèce est en danger d'extinction à cause du braconnage, de la déforestation  et surtout des maladies comme Ebola ! 

    Pairi Daiza (5)

    Pour une fois que j'ai eu la chance d'avoir ces primates impressionnants en face de moi, le soleil était en face aussi et mes photos ne sont pas terribles ! 

    Je n'ai pas de caméra. J'ai toutefois filmé ces animaux avec mon smartphone : 

    Nous voici maintenant dans le jardin sensoriel : un espace que je ne connaissais pas encore. 

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    Pairi Daiza (5)

    De là, nous avons accès au royaume des tigres blancs. Je vous montre ça dans 2-3 jours. 

     


    7 commentaires
  • Nous avons quitté la "Terre du froid" pour nous rendre en Indonésie. 

    Pairi Daiza (4)

     Nous allons entrer dans un temple que je ne connaissais pas encore : le royaume des orangs outans ! 

    Pairi Daiza (4)

    Pairi Daiza (4)

    Pairi Daiza (4)

    Ce temple a été bâti en marbre blanc du Rajasthan par 800 artisans indiens ! Près de 6 mois de travail auront été nécessaires pour tailler et sculpter l'intérieur de ce bâtiment. 

    Pairi Daiza (4)

    Pairi Daiza (4)

    Pairi Daiza (4)

    Difficile de photographier les orangs outans à travers la vitre. 

    Pairi Daiza (4)

     

    Admirez le travail ! 

    Pairi Daiza (4)

     

    Pairi Daiza (4)

    Et dehors, on retrouve les tulipes : 

    Pairi Daiza (4)

    Pairi Daiza (4)

    Pairi Daiza (4)

    En quelques minutes, nous sommes arrivés au Cambodge, à Angkor. 

    Pairi Daiza (4)

    Pairi Daiza (4)

    Et on découvre un nouvel oeuf de Pâques : 

    Pairi Daiza (4)

    Pairi Daiza (4)

    On fait un petit coucou aux éléphants en passant. 

    Pairi Daiza (4)

    Pairi Daiza (4)

    Et tout à coup, nous voilà en Afrique. 

    Pairi Daiza (4)

    On s'y retrouve dans 2-3 jours si vous le voulez bien...

     


    9 commentaires
  • Aujourd'hui, nous quittons "La dernière frontière" et continuons notre balade en retournant vers "La terre du froid" et nous rencontrons les ours. 

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Et nous passons devant des petits logements tout à fait originaux, cachés dans la végétation et qui donnent directement sur le domaine des ours ou des loups. Un réveil avec des animaux sauvages, ça vous dit? 

    Pairi Daiza (3)

     

    Pairi Daiza (3)

     

    J'adore cet endroit ! 

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Un petit regard en arrière...

    Pairi Daiza (3)

     

    ...et du côté des totems...

    Pairi Daiza (3)

    Les cigognes nichent en grand nombre dans le parc. 

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Voilà les bœufs musqués de la toundra arctique. De fameuses bêtes ! 

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

     

    Pairi Daiza (3)

    Les stars de la "Terre du froid" sont, sans conteste, les ours blancs. 

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Pairi Daiza (3)

    Nous quittons maintenant la "Terre du froid" et nous nous retrouvons dans quelques jours pour la suite de notre balade...bien fatigante ! 


    9 commentaires
  • Nous voici pour la deuxième fois (mais pas la dernière) dans ce magnifique parc qu'est Pairi Daiza. 

    Du haut de ses 20 mètres, le phare est là pour le plaisir des yeux et de l'estomac, car on peut y déguster des galettes salées et des crêpes sucrées. 

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Un peu partout, des œufs décorés ornaient le parc. 

    Pairi Daiza (2)

    Bien avant d'arriver au parc, on peut voir la tour de Cambron ou tour de l'abbatiale, construite au XVIIIe siècle, haute de 54 m. 

    Pairi Daiza (2)

    Avant de descendre ce superbe escalier...

    Pairi Daiza (2)

    nous allons admirer l'œuf des mondes. 

    Face au château qui abrite l'aquarium, une nouvelle construction a vu le jour (pas terminée lors de ma visite) : l'œuf des mondes. La construction représente un œuf qui se brise et génère des mondes. Il est gigantesque, en métal peint de couleur dorée. 

    Pairi Daiza (2)

    L'extérieur a été planté de tulipes qui étaient en pleine floraison lors de notre visite. Merveilleux ! 

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

     

    A l'intérieur, une grande plate-forme ronde flotte sur l'eau avec l'arbre de vie en son centre. Tout autour, des parterres surélevés représente chacun son monde végétal et architectural. Tous ces mondes se retrouvent grandeur nature dans le parc. 

     

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Si vous voyez des grues, c'est que les travaux n'arrêtent jamais dans le parc. Ils sont en train de construire un bâtiment gigantesque. Je ne sais pas à quoi il servira. 

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Encore un bel œuf de Pâques ! 

    Pairi Daiza (2)

    Bon, on va continuer notre chemin, car on n'est pas loin du tout, là !

    S'il y a un bâtiment qu'on ne peut louper, c'est l'Izba russe qui est un restaurant. C'est mon bâtiment préféré ! 

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Il est situé dans "La terre du froid". Nous y allons de ce pas. 

    En chemin, nous rencontrons un joli pinson. L'endroit est boisé. On peut entendre (et peut-être voir) beaucoup d'oiseaux. 

    Pairi Daiza (2)

    La terre du froid se trouve à gauche de l'izba. Nous bifurquons à droite vers "La dernière frontière", un endroit que je ne connaissais pas encore. C'est là que se trouvent les logements. 

    Pairi Daiza (2)

    "La dernière frontière" englobe des territoires qui vont de la Colombie britannique, située à l'ouest du Canada, au sud de l'Alaska. 

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Avez-vous remarqué? On se trouve dans un parc animalier et on n'a encore rencontré aucun animal. C'est que Pairi Daiza, c'est tellement plus qu'un zoo ! Et je dois dire que, pour moi, les animaux sont secondaires dans ce monde merveilleux. 

    Mais "La dernière frontière", c'est le royaume des animaux sauvages : ours, loups (bien cachés, je n'en ai pas vu un seul), élans, wapitis, pumas...

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    C'est un endroit que j'aime beaucoup. J'ai trouvé l'arrangement très réussi. 

    Pairi Daiza (2)

     

    Pairi Daiza (2)

    Nous nous rendrons de ce côté dans un autre post. Là, on se dirige vers l'hôtel. 

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Les visiteurs se pressent à cet endroit pour admirer le ballet des otaries qui aiment aussi se prélasser au soleil. 

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Pairi Daiza (2)

    Là, il ne me restait plus qu'à trouver un endroit pour pique-niquer. Si vous voulez des frites, armez-vous de patience ! Moi, je m'en suis passé ! 

    La suite dans quelques jours...

     

     


    11 commentaires
  • Depuis que j'ai ouvert ce blog consacré à la Belgique, je ne vous ai jamais parlé du plus beau parc animalier du pays : Pairi Daiza, anciennement appelé Paradisio (je préférais cette appellation). 

    Je suis allé dans cette ancienne abbaye, pour la première, en 1984, je pense. C'était un beau parc arboré, avec des arbres majestueux, quelques souvenirs des moines qui y ont habité et quelques jeux pour enfants. Il ne méritait pas vraiment le détour. 

    En 1994, il est devenu la propriété d'Eric Domb qui l'a transformé en grande volière. Pour un amoureux des oiseaux comme moi, c'est le paradis et le parc portait bien son nom. 

    Petit à petit, il a perdu sa spécificité de "parc aux oiseaux" pour devenir un parc animalier. J'ai trouvé ça dommage, mais, en même temps, le parc en lui-même est devenu extraordinaire. Il est divisé en différents "mondes" et des édifices ont vu le jour petit à petit : temple indou, village lacustre africain, jardin chinois et bien d'autres merveilles que je vous invite à découvrir. 

    Pairi Daiza (1)

     

    On peut ne pas aimer les zoos, je peux le comprendre, mais on en est assez loin ici. Certains animaux vivent en semi-liberté, d'autres ont des espaces très vastes pour se déplacer. Certains animaux sont en voie de disparition et trouvent ici l'endroit idéal pour se reproduire. Certains pourront même être réintroduits dans la nature. 

    5 ans que je n'étais plus allé visiter ce parc (pour diverses raisons dont la covid). Je l'ai donc trouvé bien changé puisque l'imagination d'Eric Domb n'a pas de limites. Si je l'ai trouvé merveilleux, je le trouve maintenant trop grand (j'ai marché 11 km dans le parc sans avoir tout vu) et les oiseaux sont maintenant beaucoup plus rares ! 

    Avant l'hiver 800 000 bulbes ont été plantés dans le parc. En suivant bien la météo, j'ai décidé d'y retourner par un jour de grand soleil. 

    Aujourd'hui, je vais donc vous montrer des tulipes et encore des tulipes, des parterres magnifiques. La plupart des narcisses avaient déjà fini leur floraison...

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

     

    Nous sommes ici dans le jardin des moines. 

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Ces fleurs donnent très envie de planter des tulipes encore et encore afin d'admirer le spectacle au printemps dans son propre jardin. 

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

     

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Nous sommes maintenant dans le jardin impressionniste. Les travaux de construction du jardin ont permis de mettre au jour un puits contemporain de l'abbaye de Cambron. 

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Extraordinaire ce champ de tulipes ! 

    Pairi Daiza (1)

    Pairi Daiza (1)

    Le temps des tulipes, c'est aussi la fête de Pâques et, cette année, de magnifiques œufs colorés et peints étaient répartis dans le parc. 

    Pairi Daiza (1)

     

    Pour découvrir toutes ces merveilles, nous n'avons fait que quelques pas. Bien d'autres beautés nous attendent dans le parc. Alors, dans quelques jours, on démarre ! Mettez de bonnes chaussures ! 

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique