• J'ai rencontré Virginie Vanos grâce au site Simplement Pro. J'ai postulé pour la lecture d'un de ses romans puis d'un deuxième, puis d'un troisième. C'est que j'ai très vite accroché au style de cette auteure bruxelloise. 

    Après avoir terminé les humanités classiques, elle a fait un graduat en arts de la scène. Elle s'est alors retrouvée sur les planches et devant la caméra. 

    Aujourd'hui, elle vit de ses prestations en tant que modèle, photographe et auteure de romans.

     

    Anna a déjà eu des dizaines de vie. Il lui en reste 6 à vivre. Elle est décédée à 21 ans.

    Son ange gardien incarné dans son nounours lui donne des missions à accomplir. Elle devra voyager à travers le monde et le comprendre, vivre une grande histoire d'amour et avoir et diffuser une pensée philosophique qui fera avancer le monde. 

    Chaque vie débutera à l'âge de 21 ans et elle s'appellera toujours Anna. De plus, elle se souviendra toujours des conversations qu'elle a eues avec son ange gardien. 

    On retrouve donc notre héroïne un peu partout dans le monde, vivant des vies diamétralement opposées. Anna est attachante sous ses diverses personnalités et il est facile pour le lecteur de s'identifier à elle. 

    Résultat de recherche d'images pour "rageur + virginie vanos"

    "Rageur" parle des réseaux sociaux et de leurs dérives, du sexisme, de l'antiféminisme, du cyber harcèlement, de racisme, de haine. 

    "Rageur" c'est Benjamin Neveu, dit Red Red Rex, un gamin de 27 ans qui vit seul avec sa mère et est d'une rare oisiveté. Il ne vit que pour sa chaine Youtube qui lui sert à exprimer sa haine envers les femmes, les étrangers, les homosexuels,...

    Un jour, il s'en prend verbalement à une boxeuse, Audrey Delvaux. Mauvaise idée car celle-ci réplique en lui donnant une paire de baffes ! 

    Il ne fallait pas humilier le grand Red Red Rex ! La vie d'Audrey va tourner en cauchemar ! Aidé par ses potes tous aussi tarés que lui, il va s'attaquer à la vie et à la famille de la boxeuse. 

    Il tombe alors dans le collimateur de la police... Il faut absolument arrêter Ben dans ses délires ! 

    Negombo par Vanos

    Jenny Colomb a tout pour être heureuse : elle a un mari qu'elle aime et un métier qui lui apporte du plaisir. Elle est écrivain et a déjà publié l'un ou l'autre livre au succès important. Pourtant, Jenny s'ennuie. Elle divorce tout d'abord trouvant que la relation qu'elle a avec son mari ne lui apporte rien. Cette séparation lui vaudra des quolibets, des insultes et des menaces.

    Jenny décide don de tout plaquer et s'enfuit au Sri Lanka, aidée par son éditeur qui a un rôle assez important dans l'histoire. Là, elle rencontrera des gens qui changeront sa vie, mais un jour, il faudra bien rentrer au pays...

     

     Il me reste à découvrir bien d'autres livres de Virginie puisqu'elle a déjà publié 14 bouquins. Et puis, il faudra, un jour, découvrir son talent de photographe ! 


    6 commentaires
  • Parmi les auteurs belges qui ont du succès, je cite Barbara Abel. Cette auteure que j'ai découverte en 2016 avec "L'innocence des bourreaux" enchaine les succès. 

    Description de cette image, également commentée ci-aprèsBarbara Abel est née à Bruxelles en 1969. 

    Avant d'écrire des polars, elle a travaillé comme comédienne et a écrit des pièces de théâtre. 

    Elle a sorti son premier roman policier en 2002 : "L'instinct maternel" qui a reçu le prix du roman policier de Cognac. J'avoue ne pas connaitre ce titre. 

    En 2003, son roman "Un bel âge pour mourir" est adapté à la télévision avec Marie-France Pisier et Emilie Duquenne dans les rôles principaux. Je ne connais pas plus ce bouquin ! 

    Ses textes évoquent la plupart du temps des milieux familiaux où règne délits et folie. Le suspense est parfois pesant, présent du début à la fin du livre. 

    Ses romans parus avant 2012 me sont tous inconnus, mais il est encore temps de les découvrir : Duelle - La mort en écho - Illustre inconnu - Le bonheur sur ordonnance - La brulure du chocolat. 

    En 2012 parait "Derrière la haine" que j'ai lu en 2018. Il était suivi de "Après la fin" que j'ai lu deux ans plus tôt. 

    Après "L'innocence des bourreaux", j'ai lu "Je sais pas" et mon préféré jusqu'à présent : "Je t'aime". 

                

     


    4 commentaires
  • desguin.jpgCela fait une dizaine d'années que j'ai rencontré Carine-Laure. 

    A cette époque, un petit livre jaune se promenait de droite à gauche. Son titre : Rue Baraka. 

    Comme je suis très curieux, j'ai voulu voir ce que racontait ce petit bouquin et j'ai été séduit par l'écriture de son auteure. Cette demoiselle qui ne quitte jamais son couvre-chef et ses mitaines m'a entraîné dans une jolie histoire.

    Résultat de recherche d'images pour "rue baraka carine laure"

    En 2015, le Box Théâtre oralisait cette jolie histoire sur scène. J'étais présent. 

    En dix ans, j'ai rencontré Carine-Laure plusieurs fois, par hasard parfois, dans des interventions littéraires programmées également. Pourrais-je dire que nous sommes devenus amis? 

    Carine-Laure est aujourd'hui lauréate de plusieurs prix littéraires. Elle écrit dans tous les domaines : nouvelles, romans, théâtre, poésie et même textes pour chansons ! 

    Je viens de lire deux petits bouquins "Putain de pays noir" et "Le transfert".

    Résultat de recherche d'images pour "putain de pays noir"Putain de pays noir. 

     Ce livre est un opuscule (je vous parlerai de cette collection plus tard). Il contient une seule nouvelle de 5000 mots, ce qui fait environ 10 pages A4. 

    Carine-Laure habite Charleroi et sa ville tient une grande place dans sa vie. L'histoire qu'elle nous raconte ici se passe dans ce pays noir qu'elle affectionne. 

    Un jour de défonce, Jérémy, un jeune toxicomane, frappe son père. Lors de sa fuite, il va rencontrer Angel, une droguée également.

    Texte noir, étrange, univers de bistrot, de misère, de drogue, sorte de road movie dans les rues de Charleroi...

     

    Résultat de recherche d'images pour "le transfert carine  laure"Le transfert.

    Je n'ai pas l'habitude de lire des pièces de théâtre, mais, comme tout ce qu'écrit Carine-Laure m'intéresse, j'ai fait une entorse à la règle. Et je me suis pris à aimer les dialogues notamment entre un clown qui exerce dans un hôpital et un malade qui ne rit jamais. Il est d'ailleurs atteint d'une grave maladie : le non rire ! 

    Une pièce en trois actes, un peu déjantée, qui a été mise en voix également par le Box Théâtre. 

    Carine-Laure au pays du surréalisme...

     


    11 commentaires
  • Description de cette image, également commentée ci-aprèsJe vais débuter la catégorie auteurs belges avec un de mes écrivains préférés : Frank Andriat. 

    Je ne l'aurais peut-être jamais rencontré si mon fils n'avait pas dû lire à l'école "Le journal de Jamila", un roman pour adolescents paru en 1986. 

    Résultat de recherche d'images pour "le journal de djamila"

    Jamila vit en Belgique, mais est d'origine marocaine. Elle a des problèmes avec ses parents car elle ne partage plus la même culture qu'eux. Toutefois, dans ce pays, elle reste une étrangère. Elle écrit un journal intime dans lequel elle raconte ses joies et ses peines...

    Frank Andriat était professeur de français (il est maintenant retraité) et a écrit, avec ses élèves, un livre sur Jean-Jacques Goldman. 

    En 2001, il a publié un livre sur son métier : "Vocation Prof" que j'ai lu également. 

    Il écrit pour la jeunesse, mais également pour les adultes. 

    Il en est maintenant à une cinquantaine de romans et d'essais. 

    Ses écrits rendent hommage à la vie, à l'amour tout en pointant les difficultés de l'existence. 

     

     


    2 commentaires
  • Afin d'attirer de nombreux lecteurs vers nos auteurs belges, j'ai imaginé un challenge "Je lis belge". 

    Il suffit de lire un ou plusieurs romans d'un ou de plusieurs auteurs belges et de me donner le lien de la chronique y correspondant. 

    Je ferai ici un lien vers votre billet. 

    Qui dit challenge dit logo. Alors, voici celui qui correspond à celui-ci. 

    Challenge littéraire : "Je lis belge".

     Qui me suit? Pas de stress. Pas de date butoir. Ce challenge courra tout au long de l'année.

    Vous pouvez vous inscrire ici...si vous le désirez. 


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique